• parce que voilà





    entre la nuit froide et la chaleur des corps
    entre la clope au goudron qui s'éteind sur l'asphalte et nos derniers mots qui s'evanouissent en nous comme un leger frémissement
    entre les cafés espacant ces dernières 24 heures
    entre toi et moi
    entre elle et moi
    entre vous
    entre nous
    sans moi
    ici
    ou bien ailleur
    qui sait ?

    et cette legère musique silencieuse qui se joue dans nos têtes de gamins vieillissants .

    photo : carole



  • Commentaires

    1
    Georges
    Jeudi 22 Décembre 2005 à 10:29
    t'aimer sans toi
    Ma bouche se tait Mes yeux brillent A l'instant parfait Ou le coeur vrille Tu es là sans un mot Faisant fi de moi Pas un mot de trop Juste le dessin de toi Le désir est caché Dans l'ombre pourtant De donner les pensées D'amour de l'instant Tu ne les écouterais pas En vaquant pas à pas Me laissant au désarroi De t'aimer sans toi
    2
    Jeudi 22 Décembre 2005 à 13:37
    musique
    Merci pour la musique de ce très beau texte, le frémissement de votre voix ici multipliée.
    3
    Jeudi 22 Décembre 2005 à 20:29
    Passage
    De passage j'en profite pour vous souhaiter de bonnes fêtes de fin d'année à vous ainsi qu'à tous les êtres qui vous sont essentiellement proches. Amicalement
    4
    Vendredi 23 Décembre 2005 à 20:22
    carole
    carole votre égérie... Une photo faite par vous ? J'aime votre regard, il montre et suggère votre monde qui peu à peu se dévoile, plan après plan. Vous devriez vraiment développer votre univers. Il émane de votre monde une grande inquiétude artistique.
    5
    Vendredi 23 Décembre 2005 à 20:28
    précision
    Dans les portraits d'elle ce que je tenais à préciser, c'est ce souci de n'avoir en cette place que des clichés d'où surgit un monde. Cela peut sembler stupide comme analyse, mais un visage on peut le donner dans sa nue vérité, ce regard me touche parce qu'il arrache à la fixité de l'image la mobilité d'une évocation. L'évocation d'un instant de vie, d'un émoi. Merci pour cette émotion que vous savez "capturer" et rendre à sa nue vérité.
    6
    Mardi 3 Janvier 2006 à 19:50
    voeux
    meilleurs voeux à vous. Je vous souhaite des mondes frissonnants de joies et de lumière. Amicalement
    7
    Mercredi 4 Janvier 2006 à 19:00
    lectures
    Un moi carrefour filaire, carrefour d'énergies en tous sens, Magritte sans visage, un dada dadaïste et carole que vous aimez à surprendre en chacun de ses instants de vie. Votre univers est véritablement un carrefour de belles rencontres, artistiques et humaines...
    8
    Samedi 7 Janvier 2006 à 22:19
    tralalère
    ... Mais vous Z'êtes où mademoiselle Karenine? Z'êtes où??!! En plus, vous devez avoir quelques trucs à (me) raconter..non? :)
    9
    Jeudi 12 Janvier 2006 à 18:31
    abandon
    Vous semblez avoir déserté votre univers, j'espère pour un moment seulement...
    10
    Jeudi 12 Janvier 2006 à 21:29
    Against
    L'adsl de Anna Karenine comporte quelques pbs techniques ces temps-ci.. elle va revenir bientôt :)
    11
    Vendredi 13 Janvier 2006 à 14:21
    Mrs green
    merci pour l'info; A bientôt de vous lire à toutes deux. amicalement.
    12
    Dimanche 15 Janvier 2006 à 20:15
    wizzz!
    elle est revenue! j'étais sûre que mes appels télépathiques finiraient par fonctionner! allé, deuxième étape: un nouveau post..
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :