• Lolita

    " Lolita, lumière de ma vie, feu de mes reins . Mon péché , mon âme . Lo-lii-ta : le bout de la langue fait trois petits pas le long du palais pour taper à trois contre les dents . Lo-Lii-Ta.
    Le matin elle était Lo , simplement Lo , avec son mètre quarante-six et son unique chaussette . Elle était Lola en pantalon . Elle était Dolly à l'école . Elle était Dolores sur les pointillés . Mais dans mes bras  , elle était toujours Lolita. "

    Vladimir Nabokov


  • Commentaires

    1
    Mercredi 14 Décembre 2005 à 17:21
    youp's
    Je vois un Schiele qui se balade par chez toi.. je rougis de plaisir madame peinture! :)
    2
    Jeudi 15 Décembre 2005 à 20:04
    Schiele
    J'ai un inexprimable et indéfinissable attrait pour Egon Schiele et Bacon. Leurs oeuvres sont comme des archipels de souffrance, des isthmes fragiles que menacent tant d'orages...
    3
    mathilde
    Jeudi 15 Décembre 2005 à 21:07
    against
    j'aime beaucoup shiele aussi , un peintre extremment torturé qui par la peinture evoque un certain mal être , une lucidité , un desespoir particulierement touchant dans ses personnages. Bacon je ne connais pas bien.
    4
    Vendredi 16 Décembre 2005 à 20:19
    mathilde
    Si vous avez aimé schiele, je pense que Bacon, comme un attrait noir et lumineux vous prendra aussi dans ses bras.
    5
    Samedi 17 Décembre 2005 à 18:04
    frida
    Frida khalo, klimt, miro, modigliani, nous avons décidémment des univers parallèles. Merci pour ce parallélisme ; les parallèles se rejoignent à l'infini en mathématique, et dans la vie ? Dans la vie nos coeurs fléchissent comme des lignes brisées et perdent l'infini...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :