• de retour

    "on ne badine pas avec l'amour " encore faut-il qu'il y'en ait.
    du vide , un  trop plein de vide.  On ne rentre plus spécialement dans le cliché type de la routine , au fond c'est bien trop facile .
    Et puis , il y'a celui que j'aurais preferé savoir inexistant. Paradoxalement.
    Il est revenu pour partir . Rien ne pourrait traduire ma pensée , ni ce que j'eprouve réelement au fond de moi même ; les mots sont des traitres qui ne cessent d'enjoliver nos existences à trop faibles intensités finalement. Mon coeur qui bat bêtement à une vitesse démeusuré parle bien plus de lui même car étant aux premières loges ...
    J'ai tellement peur de revivre une seconde fois ce qui à cet période m'avait semblé être un moment sacrément violent emotionellement.
    Je ne l'idolatre pas , je n'en fais pas mon maitre à pensé , c'est tellement plus compliqué . mais comment être crédible lorsqu'on à 16 ans (et toutes ses dents ) et que l'on reste ni plus ni moins cette adolescente coincée dans l'âge bête  ?
    Simplement , j'ai beau avoir l'âge que j'ai , être ce que je suis tant bien que mal ... Je ne veux pas qu'il parte ou du moins pas si brutalement.
    Ses mots , ses propos , sa lucidité et son ouverture d'esprit remetent tout en question , jusqu'au moindre détail .


  • Commentaires

    1
    Dimanche 15 Janvier 2006 à 20:39
    les contre coup
    l'important est toujours ce qu'il reste mlle Karenine. La remise en question des moindres détails s'avère rare, et lorsqu'elle se produit elle ne s'oublie jamais. Moi je t'oublie jamais. Je t'embrasse, avec toutes mes dents.
    2
    Dimanche 15 Janvier 2006 à 20:40
    aussi
    tonretourmeréjouit ON NE PEUT PLUS :))
    3
    Dimanche 15 Janvier 2006 à 20:42
    heureuse de te relire
    moi aussi tes post mes manquaient et puis ce bout de moi aussi même si ca risque de pas être bien folichon jtembrasse madame verte !!
    4
    le passager du 3e vo
    Dimanche 15 Janvier 2006 à 20:55
    La mémoire
    :-) Garde-le dans ta mémoire, ce que tu as vécu t'appartiendra toujours. Ce souvenir au fil du temps changera de formes, et il sera toujours l'une de tes richesses. Sois heureuse de ça.
    5
    Lundi 16 Janvier 2006 à 20:08
    persistance
    Quand tout en nous n'est que persistance, résurgence, notre être dans sa résistance voudrait... Mais il ne peut vouloir ce qui quelquefois échappe. Alors il s'efforce de retenir pour à nouveau s'unir. Ainsi vont nos existences, entre résistance et délivrance... Je vous souhaite un jour d'être délivrée, par un pur amour...
    6
    Mercredi 18 Janvier 2006 à 17:07
    ...
    le passager du 3eme vol , qui etes vous ?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :